2 novembre 2012

Stephen King – Dôme tome 1&2

Posted in 5 hiboux, Fantastique at 14:40 by alivre0uvert

Le Dôme : personne n’y entre, personne n’en sort. A la fin de l’automne, la petite ville de Chester Mill, dans le Maine, est inexplicablement et brutalement isolée du reste du monde par un champ de force invisible. Personne ne comprend ce qu’est ce dôme transparent, d’où il vient et quand – ou si – il partira. L’armée semble impuissante à ouvrir un passage tandis que les ressources à l’intérieur de Chester Mill se raréfient. Big Jim Rennie, un politicien pourri jusqu’à l’os, voit tout de suite le bénéfice qu’il peut tirer de la situation, lui qui a toujours rêvé de mettre la ville sous sa coupe. Un nouvel ordre social régi par la terreur s’installe et la résistance s’organise autour de Dale Barbara, vétéran de l’Irak et chef cuistot fraîchement débarqué en ville…

King, avec son talent inimitable, nous tiens dans une tension constante, au sein d’un insoutenable huis clos. On pourrait presque y voir une réinterprétation de « huis clos » de Sartre.

Il utilise toujours avec le même brio une petite ville paumée des Etats-Unis comme théâtre dans lequel se joue une partie d’échec entre les « gentils » et les « méchants ».

J’ai beaucoup aimé la mise en place de la barrière (qui deviendra le dôme) avec juste ce qu’il faut de gore.

On espère, comme les habitants de Chester’s Mills, que les tentatives pour venir à bout du dôme aboutissent. Même si on se doute que cela n’arrivera pas rapidement étant donné les deux tomes de l’ouvrage.

On a ce qu’il faut de personnages inquiétants, voir psychopathes. C’est étonnant comme Dale Barbara, alors qu’il est quand même le « héro » de l’histoire, restera assez mystérieux jusqu’au bout. Peut-être parce que c’est juste un brave type, un peu trop intelligent par rapport à la majorité de ceux qui traînent à Chester’s Mills et qui a atterrit dans la ville comme une mouche dans un bol de soupe.

J’ai apprécié l’équipe des 3 ados courageux dont Joe, le surdoué apporte pas mal à l’histoire.

Le drogué qui se prend pour un soldat de Dieu aussi… bref on a une belle brochette de personnages.

Certaines mystères viennent s’ajouter à celui du dôme et on ne peut s’empêcher de continuer à lire encore et encore.

La fin maintenant, sans trop en dévoiler, c’est clair qu’elle est surréaliste mais en même temps en réfléchissant à d’autres fins, je crois que toutes auraient eu son lot de public déçu. Bon c’est clair que je ne peux pas dire qu’elle soit grandiose mais bon elle me va comme ça. En tout cas je n’aurais pas pu faire mieux.

Advertisements

Un commentaire »

  1. J’ai remarqué que Stephen King est vraiment très doué pour nous sortir à chaque fois une belle brochette de personnages qui ont chacun leur caractère! Je vois que tu as aimé Dôme, il me tente aussi beaucoup ^^


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d bloggers like this: