10 novembre 2012

Jean-Christophe Grangé – Le concile de Pierre

Posted in 5 hiboux, Chalenge lire sous la contrainte, Polar - Thriller at 13:54 by alivre0uvert

Diane Thiberge est un drôle d’animal : grande, belle, blonde, elle a été, adolescente, victime d’une horrible agression. Résultat : elle est maintenant solitaire, championne en arts martiaux et spécialiste du comportement des animaux prédateurs. À 29 ans, pour sortir de sa citadelle, elle décide d’adopter dans un orphelinat en Thaïlande, un petit garçon de cinq ans. Lu-Sian, dit Lucien, va changer sa vie… pour le meilleur et pour le pire ! Suite à un accident de voiture qui laisse Lucien cliniquement mort, des meurtres vont se succéder autour de Diane. Peu à peu, les contours d’une terrifiante machination se font jour et vont entraîner Diane jusqu’en Mongolie, dans une ethnie aux étranges pouvoirs. Tout se jouera au centre d’un cercle de pierre témoin d’atroces expériences…

J’ai découvert J-C Grangé avec les rivières pourpres alors que j’étais adolescente. Je me souviens d’un roman au suspens haletant et à la fin détonante qui m’avait laissée sans voix, sans un souffle, tellement le coup final m’avait surprise.

J’ai lu plus récemment le vol des cigognes qui m’avait laissée beaucoup moins enthousiasmée parce que j’avais pressenti les ficelles du roman.

Avec le concile de Pierre, j’ai renouée avec mon enthousiasme d’antan. J’avais du mal à poser ma tablette, à ne pas continuer ma lecture, encore et encore.

A nouveau on retrouve un chemin parsemé d’embûches, de cadavres et de sang. A nouveau, on court dans le récit à en perdre haleine pour en savoir plus, toujours plus.

On sait que le récit est improbable et pourtant, on y croit, on s’y accroche, enfin non, c’est lui qui s’est accroché et qui ne me lâchait plus.

J’ai parcouru aux côtés de Diane, l’Asie du sud-est, la Russie et la Mongolie. On la suit dans sa course  folle pour comprendre le mystère entourant son fils, on essaie de la comprendre, comprendre la solitude dont elle s’entoure, la hargne qu’elle éprouve envers sa mère.

On finit évidemment par avoir les réponses aux questions qu’on se posait et même qu’on ne se posait pas.

Lu dans le cadre du challenge « lire sous la contrainte« 

Advertisements

2 commentaires »

  1. Philippe D said,

    J’ai lu les 3 dont tu parles. J’ai oublié l’histoire de celui-ci mais je sais que j’avais aimé.
    Merci pour ta participation et bonne semaine.

    • charuru said,

      Ah oui, c’est embêtant ça de ne plus se rappeller. Remarque c’est une occasion pour le relire si tu le souhaites 😉
      Merci pour ton commentaire et bon week-end.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d bloggers like this: