5 décembre 2012

Collen Mc Cullough – Les oiseaux se cachent pour mourir

Posted in 4 hiboux, Romance at 11:44 by alivre0uvert

L’histoire commence en 1915 et s’achève à la fin de la seconde guerre mondiale. La famille Cleary originaire de la Nouvelle Zélande émigre en Australie pour faire fructifier un domaine où se pratique l’élevage du mouton et qui appartient à la riche soeur de Paddy Cleary, le père de famille. Une épique superbement rendue où s’acharnent les passions des personnages avec comme fil conducteur les amours tragiques de l’héroine Maggie pour le magnifique prêtre Ralph de Bricassart lié à jamais au sort de l’exploitation du domaine.
Nul doute que Colllen Mc cullough a un véritable talent de conteuse. Je me demande quelle part d’autobiographie y-a-t-il dans le roman?
Bien que je n’ai jamais mis les pieds en Nouvelle- Zélande ni en Australie, je m’y suis cru comem si j’y étais. Qu’il s’agisse de la fournaise sèche de la région de Glanbonne ou l’humidité tropicale du Queensland du Nord.
Se roman est étiquetté romance mais bien qu’il raconte des amours contrariés entre humains, il raconte surtout l’amour de la terre et d’une région bien spécifique.
Comme si la terre de Drogheda avait été épousée et qu’ils ne pouvaient l’abandonner.
J’ai vibré pour chacun des personnages, j’ai eu envie de mettre des claques à certains, j’ai soufert avec un certain nombre d’entre eux.
Je ne peux refermer le livre sans une pointe de nostalgie.
Ce qui montre chez moi qu’il a su me toucher.
 
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d bloggers like this: