2 janvier 2013

Haruki Murakami -Kafka sur le rivage

Posted in 2 hiboux, Contemporain at 21:44 by alivre0uvert

Couverture Kafka sur le rivage

Kafka Tamura, quinze ans, fuit sa maison de Tokyo pour échapper à la terrible prophétie que son père a prononcée contre lui. Nakata, vieil homme simple d’esprit, décide lui aussi de prendre la route, obéissant à un appel impérieux, attiré par une force qui le dépasse. Lancés dans une vaste odyssée, nos deux héros vont croiser en chemin des hommes et des chats, une mère maquerelle fantomatique et une prostituée férue de Hegel, des soldats perdus et un inquiétant colonel, des poissons tombant du ciel, et bien d’autres choses encore. Avant de voir leur destin converger inexorablement et de découvrir leur propre vérité.

Je viens de finir le livre et à ce moment je ressens une espèce de soulagement. Pas parce que je devais me forcer à lire mais plutôt parce que j’avais l’impression que jamais je ne le finirais…

J’ai l’impression d’émerger d’un rêve étrange, pas un cauchemar, juste d’un rêve un peu bizarre et qui n’a aucune logique.

J’ai l’impression d’avoir été laissée devant un test de Rorschach (le fameux test des tâches d’encre) sans explication.

Certains passages m’ont mises mal à l’aise voir même un peu dégoûtée, d’autres m’ont amusée et en tout cas aucun ne m’a laissée indifférente.

J’ai l’impression d’avoir vécu une aventure mystique.

Les personnages me paraissent comme des naufragés ballotés par le ressac des vagues. Ou comme une coquille de noix se laissant dériver sur les vagues. Ils se laissent aller, passifs…

Beaucoup de « choses » du récit ne sont qu’effleurées, comme vues à travers un rideau. Des mystères restent en suspens, sans réponses.

Le livre a surement beaucoup de qualités, l’auteur a un style indéniable mais je n’ai pas été charmée par cette oeuvre, peut-être trop absconse pour moi.

Advertisements

2 commentaires »

  1. Un ouvrage intriguant. Je l’ai lu il y a deux semaines, et j’ai mis du temps à en saisir le fond. Mais, au cours de la lecture, ça m’a fait réfléchir, ça m’a fait découvrir un univers que je ne connaissais pas jusque là
    J’ai apprécié la comparaison entre « Kafka sur le rivage » et le test de la tâche d’encre, effectivement, beaucoup d’éléments restent sans explication … et c’est là qu’intervient la propre imagination du lecteur afin d’interpreter toutes ses subtilités, non?
    Chouette article au passage ^^

    • alivre0uvert said,

      Bonjour,

      Merci beaucoup pour ton commentaire.
      Comme tu le dis bien, c’est un ouvrage un peu insaisissable mais c’est ce qui en fait un peu son charme aussi. Oui je pense aussi que c’est à chacun d’en irer sa propre interprétation, d’où mon parallèle justement.
      Si tu souhaites en parler plus aplement pr mail, n’hésite pas.
      Contente que mon article t’ai plu 🙂
      A bientot j’espère


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d bloggers like this: