26 mai 2013

Jostein gaarder – Le monde de Sophie

Posted in 5 hiboux, Challenge Petit Bac 2013, Philosophie at 16:00 by alivre0uvert

A la veille de ses quinze ans, Sophie Amundsen, jeune fille « presque modèle », reçoit une lettre d’un mystérieux individu. A l’intérieur, une seule phrase : «Qui es-tu ?» C’est le début d’une étrange correspondance qui l’amène peu à peu à partir sur les traces des plus grandes figures de la philosophie. Un roman initiatique paré de magie devenu grand classique de la littérature contemporaine.

Cela faisait un moment que j’avais envie de découvrir ce livre, c’est chose faite. J’ai apprécié ce parcours à travers l’histoire de la philosophie et ses différents courants. J’ai eu l’impression à la fin de ce livre que la philosophie est née avec la civilisation occidentale mais finalement est-ce vraiment le cas? Je regrette un peu le côté ethnocentré mais d’un autre côté, le livre aurait été 3 fois plus épais s’il avait fallut faire le tour des civilisations et de leur philosophie.

Ma soif d’apprendre a été satisfait epuisque j’ai appris beaucoup de choses, j’ai bénéficié également de quelques piqures de rappel, ce qui est pas mal non plus. J’ai eu l’impression de revenir à mes années de fac avec le chapître sur Freud (d’ailleurs pour moi ce n’est pas vraiment de la philosophie en temps que telle). La vulgarisation des concepts freudiens est plutôt réussie, j’ai juste regretté l’absence d’évocation du complexe oedipien dont tout le monde a entendu parlé et croit savoir les tenant et aboutissant mais qui est plus complexe quand on a été initié.

Globalement, j’ai trouvé les concepts bien expliqués, le fait qu’ils soient mis en scène dans une histoire allège un peu le tout. J’ai quand même fait une pause dans le livre à un moment donné pour pouvoir « digérer » un peu.

En dehors du côté philosophique, je n’ai pas accroché au personnage de Sophie. Je ne me rappelle plus comment j’étais à son âge mais je l’ai trouvé encore très enfant dans ses attitudes. J’ai été également gênée par son côté insolente.

Gaarder a intégré une mise en abîme dans son récit dont je n’ai pas vraiment compris l’utilité mais peut-être n’y en a-t-il pas.

Malgré ces petits soucis, c’est un livre que j’ia beaucoup apprécié et que je recommanderais sans soucis.

3/10

Advertisements

5 commentaires »

  1. Tu m’as donné envie de relire le livre! Je l’avais lu quand j’étais en terminal du coup ça commence à dater… En tout cas j’en garde un bon souvenir mais quelques piqûres de rappel en philo ne me feraient pas de mal 😉

  2. J’ai essayé de lire ce livre , je ne l’ai pas fini
    pourquoi? J’ai oublié mais il y a plus de quinze ans
    il faudrait que je le « retente »
    avec l’âge je suis plus sage


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d bloggers like this: