29 août 2013

Vacances

Posted in Autre at 19:24 by alivre0uvert

Je pars dans le courant de la nuit pour être à 4h à l’aéroport et décoller à 6h.

Je vais passer une grosse semaine en Turquie.

Le+Jardin+Resort+Holiday+Village+0

Le+Jardin+Resort+Holiday+Village+5

 

Mais je ne vous oublie pas pusique j’ai programmé un TTT pour mardi 😉

A bientôt.

Advertisements

24 août 2013

Adams Douglas – Le Guide du voyageur Galactique

Posted in 5 hiboux, Challenge ABC 2013, Humour, Science-fiction at 12:57 by alivre0uvert

Couverture Le Guide du voyageur galactique / H2G2, tome 1

Comment garder tout son flegme quand on apprend dans la même journée : que sa maison va être abattue dans la minute pour laisser place à une déviation d’autoroute ; que la Terre va être détruite d’ici deux minutes, se trouvant, coïncidence malheureuse, sur le tracé d’une future voie express intergalactique ; que son meilleur ami, certes délicieusement décalé, est en fait un astrostoppeur natif de Bételgeuse, et s’apprête à vous entraîner aux confins de la galaxie ? Pas de panique ! Car Arthur Dent, un Anglais extraordinairement moyen, pourra compter sur le fabuleux Guide du voyageur galactique pour l’accompagner dans ses extraordinaires dérapages spatiaux moyennement contrôlés.

Je suis tombée sur l’adaptation tv, après que je l’eus inscrit dans le challenge abc. Son coté déjanté m’a d’autant plus donné envie de découvrir la version écrite.

Dès le prologue, on sent de l’humour sarcastique, de l’humour noir mais aussi de l’humour au 2ème voir 3ème degré ou même plus.

J’aime beaucoup la « folie » qui accompagne le récit.  On ne sait jamais sur quoi on va tomber, ça part vraiment dans tous les sens.

Je me suis demandé ce que l’auteur avait pu prendre pour écrire ce livre, il possède une imagination plus que débordante. Ce qui était loin d’être désagréable. Je me suis complètement évadée avec ce livre.

Après coup, même si l’adaptation m’avait plût, j’ai préféré le livre, bien plus drôle. Il me semble aussi que bien que très déjanté, le film m’avait paru un peu plus cohérent que le livre. Ce qui pour le coup, me parait comme un désavantage. Il s’était écoulé pas mal de temps entre le film et le livre, du coup je n’ai pas vraiment été handicapée par les images du film en lisant, j’ai réussi à recréer l’univers du livre de façon imaginée.

L’histoire en elle-même est très simple et tant mieux parce que l’absurde de la première à la dernière page ne ménage pas du tout notre cerveau, ce qui est une délicieuse torture mentale.

« Sa remarque aurait sans doute soulevé davantage l’attention à condition qu’eût été plus généralement admise l’idée que les êtres humains n’étaient en fait que la troisième forme de vie intelligente sur Terre et non pas (comme il était généralement admis par une majorité d’observateurs impartiaux) la seconde. »

Et là je n’ai qu’une envie : me jeter sur la suite… Sauf que mon challenge va en pâtir :p

coeur

  17/20

20 août 2013

Les 10 choses qui vous facilitent la vie en tant que blogueur.

Posted in Top Ten Tuesday tagged , at 13:17 by alivre0uvert

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français par Iani.

______________________________________________________

Comme l’ont dit d’autres blogueurs / blogueuses, j’ai des petits plus pour m’aider pour le blog mais aussi et surtout en tant que lectrice avant tout.

Je ne fais aps très originale, je me suis inspirée d’autres, donc désolée si vous avez l’impression de relire la même chronique qu’ailleurs.

1) Livraddict

Je m’en sers aussi bien pour les 4èmes de couverture, que pour les couvertures elles-mêmes. Mais bien au-delà de ça, c’est tout une communauté. J’y suis beaucoup moins présente depuis que j’ai recommencé à travailler mais j’y passe encore de temps en temps.

2) Mon carnet

Il n’est pas beau, ni spécial, c’est un simple cahier spirales, mais il se glisse facilement dans le sac et j’aime y noter mes impressions de lectures.  J’essaie d’utiliser mon smartphone plus souvent pour le faire, car ça me permet de ne pas redactylographier mais il faudrait que je me pose un peu pou trouver une chouette appli. D’ailleurs si vous utilisez android, vous avez quoi? Parce que le S note quand j’ai importé, j’ai du passer par wordpad et c’est vraiment moche et pas pratique du tout.

3) Les challenges

Après avoir découvert la blogosphère, j’ai eu le syndrome classique : un gonflement très rapide et difficile à maîtriser de ma pal. Du coup mes challenges me permettent de mettre des priorités dans mes envies de lectures, il m’est plus facile de choisir ma prochaine lecture. Maintenant il me faut un challenge un minimum éclectique car  j’aime varier le genre de mes lectures

4) Les lectures communes

Je n’en ai pas eu beaucoup mais c’est vraiment chouette comme principe car j’ai besoin de comparer mes avis de lectures et de pouvoir en discuter.

5) Excell

Je m’en sers beaucoup pour gérer mes pal et pour mes challenges. C’est vraiment ultra pratique même si mes tableaux sont ultra basiques. J’utilise deux couleurs pour distinguer livres et ebooks. Et j’ai une feuille supplémentaire pour y inscrire mes lectures petit à petit, ça me permettra dans un an de voir combien de livres j’ai lu. C’est juste dommage d e ne pas avoir indiqué les dates de commencement et fin de lecture pour faire des stats plus précises mais tant pis. Je ne peux pas me fier au blog car parfois je garde des anciennes chroniques que je dépoussière parce que ma lecture en cours est trop longue.

6) La blogosphère

J’ai découvert plein de livres comme ça, un peu trop d’ailleurs mais a-t-on jamais torp de lectures et d’idées de lectures? En tout cas, je n’ai plus l’angoisse du « Je n’ai plus rien à lire ».

7) Le Top Ten Tuesday

Ca me sort de ma routine des chroniques, ça me permet de me faire connaitre et d’échanger avec d’autres blogueurs sur autre chose que mes lectures. J’envisage de me mettre à d’autres rendez-vous hebdomadaire mais il n’y en a aucun qui me plait autant, jusque maintenant.

8) Word

Hormis mes articles pour le TTT, je préfère écrire mon article sur Word et copier dans wordpress que d’écrire directement sur le blog.

9) Mes 2h de trajets quotidiens et notamment mes 2 fois 40 minutes de train. Sauf si je suis trop fatiguée, comme en ce moment, mes trajets sont mes moments de lecture. Je ne lis que très peu chez moi.

10) Ma liseuse, parce que même si j’aime prendre le temps de digérer un livre avant d’en commencer un nouveau, si j’ai fini mon livre au matin je n’ai plus rien,  mais si j’ai ma liseuse, c’est une autre affaire. En plus, elle permet de prendre des notes et de souligner des passages alors pour les citations c’est parfait. Seul bémol, avec Kobo, je ne crois pas qu’il soit possible d’exporter sur pc. J’ai essayé avec calibre mais ça n’a pas marché.

13 août 2013

Les 10 problèmes auxquels on fait face en tant que lecteur

Posted in Top Ten Tuesday tagged , at 09:08 by alivre0uvert

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français par Iani.

______________________________________________________

1) Devoir arrêter un chapitre en cours

J’essaie de ne pas le faire, parce que je trouve ça chiant au possible de m’arrêter au milieu de nulle part dans le livre mais quand on lit principalement dans les transports en communs c’est pas facile.

2) S’arrêter quand je suis happée par le récit

Comme c’est pas toujours évident, je me retrouve à lire devant ma casserole de pâtes, voir debout en marchant (rapport au point précédent).

3) S’arrêter d’acheter

D’autant plus nécessaire, quand on a quasi autant de livres lus que de livres en attente dans sa bibliothèque. Bon ici ça fait très longtemps que je ne suis pas allée chez mon bouquiniste (j’achète d’occasion) et vaut mieux parce que je ressors régulièrement avec 20 titres.

4) Se faire spolier

D’autant plus pénible si c’est la 4ème de couverture qui s’en charge!

5) Les brochés qui ne sortent pas en poche

Comme hunger games…  Parce que c’est cher mais aussi et surtout encombrant! Enfin ça m’a permis de découvrir la lecture en numérique du coup! Maintenant, il m’arrive de télécharger la version numérique d’un livre que je souhaite lire et que je possède déjà, s’il est trop épais.

6) Le temps

Parce que malgré 2h de transports en commun par jour, je n’avance pas assez vite à mon goût. Bonne résolution : monter plus souvent dans la chambre pour lire.

7) La fatigue

Même avec un livre qui me passionne, il m’arrive de devoir lutter avec mes paupières, surtout durant le trajet du matin.

8) Les coquilles

Ca peut m’en gâcher la lecture. C’est un truc que j’ai jamais compris. Je sais que l’erreur est humaines mais quand on retrouve la même tout au long de sa lecture ou même plusieurs différentes, y a de quoi se poser des questions!

9) Le choix de la prochaine lecture

Faire un choix, c’est renoncer et c’est duuuuuuuuuuuuuuuur!  Surtout pour moi qui suis une indécise en puissance! Je m’aide des challenges, avoir une liste imposée d’avance m’a permis de me décider plus vite.

10) Se séparer d’un ou plusieurs livres

Oui parce que bon dans l’idéal, je les garderai tous, mais bon ca c’est l’idéal. Dans la vraie vie à moins d’avoir une maison de 500m² et la bibliothèque de belle, faut faire des choix et se séparer de certains. Je ne garde pas, ceux que je suis quasi sure de ne jamais relire, mais celà est-il vraiment certain?

7 août 2013

Anne Rice – L’heure de l’ange

Posted in 3 hiboux, Challenge ABC 2013, Fantastique at 21:45 by alivre0uvert

Lucky, Toby ou encore Tommy… son nom importe peu. L’important, c’est sa discrétion, son professionnalisme, sa compétence à exécuter froidement les cibles qu’on lui désigne. Après un contrat particulièrement éprouvant, Lucky est abordé par un mystérieux inconnu, un certain Malchiah. Ce Malchiah sait tout de lui, dispose de pouvoirs stupéfiants, et prétend être son ange gardien. Il lui offre de racheter ses crimes en sauvant des vies plutôt que de les prendre, et d’aider une famille juive au Moyen Âge accusée de meurtres rituels.
Est-ce un ange, un rêve ou un cauchemar ?

J’ai eu envie de découvrir le style d’Anne Rice avec un titre unique avant de m’attaquer à la saga « Chroniques des vampires » (je viens de découvrir après coup qu’il y avait un deuxième titre concernant ce personnage).

Elle possède un style très facile d’accès, qui m’a changé de Malraux, mais qui du coup était pour moi, quelque peu dénué de charme.

Concernant le récit, celui-ci m’a beaucoup plu. J’ai pu apprendre des choses, notamment sur la persécution des juifs au moyen-âge, que j’ignorais.

Etant athée, j’ai eu un peu de mal avec certains aspects du récit. Pourtant, j’avais lu avec plaisir les Thanatonautes de Werber, qui parlait aussi d’anges mais le « spirituel » y était moins présent.

J’ai beaucoup apprécié les différents personnages. L’homme juste restant toutefois un peu trop dans l’ombre à mon goût.

L’attention était concentrée sur Tobby/Lucky dont le passé permet de comprendre quelque peu l’homme qu’il est devenu.

Globalement même si j’ai aimé ce titre, je reste quand même avec l’impression d’avoir lu une fable moralisatrice.

  16/20

2 août 2013

André Malraux – La condition humaine

Posted in 3 hiboux, Challenge ABC 2013, Classique at 21:48 by alivre0uvert

« 21 mars 1927. Minuit et demi. Tchen tenterait-il de lever la moustiquaire? Frapperait-il au travers? L’angoisse lui tordait l’estomac ; il connaissait sa propre fermeté, mais n’était capable en cet instant que d’y songer avec hébétude, fasciné par ce tas de mousseline blanche qui tombait du plafond sur un corps moins visible qu’une ombre, et d’où sortait seulement ce pied à demi incliné par le sommeil, vivant quand même – de la chair d’homme. La seule lumière venait du building voisin : un grand rectangle d’électricité pâle, coupé par les barreaux de la fenêtre dont l’un rayait le lit juste au-dessous du pied comme pour en accentuer le volume et la vie. Quatre ou cinq klaxons grincèrent à la fois. Découvert ? Combattre, combattre des ennemis qui se défendent, des ennemis éveillés ! »

J’ai eu du mal à comprendre tous les tenants et aboutissants du récit et j’ai ressenti régulièrement la sensation d’être perdue… chose qui m’est extrêmement frustrante.

Malraux parle de la mort tout le long et notamment de la mort pour des idées, du terrorisme, déjà…  De ceux qui n’ont plus rien à perdre, même pas leur vie…

Malraux a un style magnifique, très poétique et imagé :

« Il découvrait que le jeu est un suicide sans mort : il lui suffisait de poser là son argent, de regarder cette boule et d’attendre, comme s’il eût attendu après avoir avalé un poison ; poison sans cesse renouvelé, avec l’orgueil de le prendre. »

 « Reconnaitre la liberté d’un autre, c’est lui donner raison contre sa propre souffrance, je le sais d’expérience. »

 « Ce n’était pas le bonheur, c’était quelque chose de primitif qui s’accordait aux ténèbres et faisant monter en lui une chaleur qui finissait dans une étreinte immobile, comme d’une joue contre une joue – la seule chose en lui qui fut aussi forte que la mort »

  15/20