3 septembre 2013

Les 10 raisons qui vous font aimer les ebooks et les liseuses

Posted in Top Ten Tuesday tagged , at 10:27 by alivre0uvert

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français par Iani.

______________________________________________________

Je possède la kobo mini depuis le début du mois de juillet grâce à une copine française qui m’a permis de bénéficier de la promotion qui ne se faisait pas chez nous. Cette promotion, m’a fait lâcher ma tablette pour ma liseuse.

Avant , je lisais mes ebooks sur tablette, mais ça, c’était avant.

1) L’écran e-ink vs TFT de la tablette

Je n’ai pas particulièrement de problème aux yeux et je passe déjà toute ma journée devant un écran d’ordinateur sans gêne.  A l’époque où j’ai découvert et franchi le pas de la lecture numérique (en novembre de l’année passée), je trouvais que l’achat d’une liseuse était un peu un luxe inutile. Bon, lire au soleil était impossible mais comme je lis principalement dans les transports en communs, je faisais comme ci ça ne me me dérangeait pas. Evidemment, depuis que j’ai sauté le pas de la liseuse, j’ai changé d’avis. La lecture sur liseuse étant parfaite au soleil, c’est quand même agréable de ne pas devoir combattre les rayons solaires dans le train (ou sur le quai). Ok, ce n’est pas le plus fréquent en Belgique mais quand même, c’est appréciable. J’ai d’ailleurs testé la lecture bronzette avec la liseuse et approuvé. De plus, j’ai tout de suite senti que l’écran est beaucoup plus agréable pour mes yeux, surtout de grand matin quand j’ai encore les yeux qui piquent de sommeil.

2) Le poids plume

La kobo mini est ultra légère, mais je pense que la plupart des liseuses n’ont pas un poids très important. Alors avec un petit poche, la différence n’est pas forcément en faveur de la liseuse mais pour les pavés plus lourds, ça se sent vraiment dans le sac et dans les mains. Et que dire des brochés. Quand je vois des gens se trimbaler avec ça dans les transports en commun, je souffre pour eux. C’est aussi plus léger qu’une tablette, en tout cas, que mon ancienne.

3) La place 

Parce que la version mini est à peine plus encombrante que mon smartphone (Ok le galaxy note II est un format XXL mais quand même) tout en ayant un écran permettant un confort de lecture équivalent à un livre puisque les tailles de polices sont réglables. Bon, j’ai juste l’impression qu’il y a des soucis de mise en page (à mon avis les epub ne sont pas adaptés au petit format de la kobo mini) parce que j’ai parfois mon texte qui se finit au milieu de l’écran et à la page suivante, pas beaucoup plus de texte; donc les deux pages auraient pu n’en faire qu’une mais bon, je ne suis pas le genre de personne qui est gênée par rapport à ça. De plus, sa mini taille me permet de lire à une main et ça c’est impossible avec un livre ou avec une tablette. J’ai la chance d’arriver à avoir facilement de la place dans les transports en commun, néanmoins il m’arrive d’être parfois debout dans le métro (ou dans le train quand la SNCB met un train trop petit) et pouvoir lire tout en me tenant, ça n’a pas de prix (traumatismes nombreux de pertes d’équilibre dans les transports en commun).

4) Le dictionnaire intégré

J’en suis fan, sur certains ebooks, il ne me sert absolument pas, mais sur d’autres, ça m’évite d’allumer la 3G de mon samsung pour chercher les définitions (en plus sur mon trajet de train, les 3/4 du trajet est un trou sans connexion GSM -_-).

5) Il suffit de fermer ma housse pour garder ma page

Ma liseuse se met alors automatiquement en veille à la dernière page lue (bon parfois y a des petits plantages, mais c’est rare). Très pratique pour lire jusqu’à la dernière minute à l’arrivée du train à quai, ce qui me permet d’y monter et de m’installer à mon aise, ou de changer de voie en dernière minute parce que le train n’arrive plus à la voie 18 mais à la voie 21.

6) J’ai toujours un autre livre sous la main

Sans évidemment avoir besoin de mettre un deuxième livre dans le sac quand je vois que j’arrive à la fin de celui en cours de lecture. Car même si j’apprécie « digérer » une lecture avant de passer à une autre, si j’ai fini mon livre durant le trajet aller, je risque de me faire chier pour le trajet retour. Ca m’a permis aussi de réduire le nombre de livres papiers que je vais prendre pendant ma semaine en Turquie (je suis passée de 9 poches dont pas mal de XXL comme Guerre et paix l’année passée à 4 petits poches), sans avoir peur de manquer.

7) Le surlignage et la prise de note

Pour ce point-ci c’est un peu mitigé car je n’ai pas encore réussi à trouver comment récupérer mes surlignages et mes notes sur pc (c’est apparemment un défaut de kobo, toutes les liseuses n’ont pas ce problème-là). De plus, l’écran tactile est résistif, du coup je dois parfois m’y prendre à plusieurs fois avec mes gros doigts pour arriver à surligner le passage que je souhaite. Néanmoins, niveau encombrement, ça m’évite de me trimbaler mon carnet de brouillon et si je suis assise à une place sans tablette c’est quand même bien plus pratique que de devoir me servir de mon sac à main comme support pour écrire, en plus ça m’évite de devoir changer de support. D’ailleurs je l’avais déjà signalé mais si quelqu’un a une chouette application android (je trouve le S note pas terrible, terrible pour récupérer sur pc).

8) Le reading life

C’est ultra gadget mais j’adore recevoir mes badges de récompense. Oui je suis une grande enfant et j’assume.

9) Moins de risque de l’abîmer

Je ne sais pas vous mais je correspond au stéréotype de la meuf qui emporte sa maison (ou presque) dans son sac. Du coup, ça m’est arrivé d’abîmer mon livre durant les transports. J’ai par contre pas encore testé (et espère ne pas le faire) le laisser-tomber par terre.

10) Les classiques (et pas seulement) gratuits.

Je dis ça mais je ne crois pas avoir encore téléchargé de classique gratuit, mais cela ne saurait tarder. Je compte quand même acheter ceux qui me plairaient d’avoir dans ma bibliothèque néanmoins en référence aux points 2 et 3, je lirais certainement des pavés comme le Comte de Monte Cristo sur liseuse.

J’ai vu qu’après synchronisation de ma liseuse via le wi-fi, des kpub gratuits ont atterrit dans ma liseuse, en cherchant des résumés sur le net, ça m’a permis de constater que certains éditeurs mettent gratuitement à disposition certains ebooks, surement pour faire leur pub.

11) Les pdf

Oui c’est un top 10 mais ce point méritait d’avoir sa place aussi. J’avais déjà lu que la lecture des pdf est plus pénible que les epub, c’est vrai, je ne vais pas mentir mais j’ai trouvé que c’était quand même beaucoup plus agréable sur liseuse que sur tablette (il m’arrivait beaucoup trop régulièrement de zoomer sans faire exprès, ce qui arrive beaucoup moins sur liseuse).

Advertisements

4 commentaires »

  1. Qu’est-ce que c’est le reading life?
    Je vois que tu es complètement conquise en tout cas 😉

    • alivre0uvert said,

      C’est une application de la kobo qui est incluse dedans et qui donne des « récompenses », c’est assez fun, surtout les premières fois.
      Voui je suis ultra fan de ma liseuse :p

      • Hahaha c’est marrant d’avoir des « récompenses » de ta liseuse 😉

      • alivre0uvert said,

        voui voui, c’est hyper gadget et maintenant ça m’amuse un peu moins mais au début, ça me faisait bien rire 😉


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d bloggers like this: