13 septembre 2013

Kristan Higgins – Trop beau pour être vrai

Posted in 4 hiboux, Romance at 23:07 by alivre0uvert

Invitée à son quatrième mariage de l’année… et toujours pas l’ombre d’un cavalier pour l’accompagner ! Autant dire un cauchemar pour Grace, qui s’imagine déjà les regards apitoyés de sa famille, atterrée de la savoir toujours célibataire après une rupture amoureuse particulièrement mouvementée. Aussi Grace ne voit-elle qu’une solution pour rassurer ses parents et ses sœurs, épouvantés à l’idée qu’elle ne termine sa vie auprès de son chien Angus et de son meilleur ami gay : s’inventer un petit ami. Mais attention, le nec plus ultra des petits amis ! Riche, brillant, drôle, volontaire mais attentionné, solide mais capable d’être tendre. Cerise sur le gâteau : cet homme parfait sera littéralement fou d’elle. Bref, un innocent mensonge, pour rassurer tout le monde… Mais voilà que dès le lendemain, Grace fait la connaissance de son nouveau voisin, Callahan O’Shea. Un regard brûlant, un corps viril : cet homme a tout pour faire naître dans son esprit les fantasmes les plus torrides. Un seul détail cloche : tout juste sorti de prison, le beau Callahan est absolument infréquentable. Surtout aux yeux de la famille de Grace, qui n’attend qu’une chose : qu’elle leur présente son fiancé parfait… surgi tout droit de son imagination.

Ce fut mon premier harlequin et probablement pas le dernier.
J’ai eu l’impression d’être face à la version écrite d’un film « de fille ». D’un film romantique sur lequel on tombe par hasard, parce qu’il n’y a rien d’autre à la télé et pour lequel on se surprend à accrocher et à avoir envie de connaitre la fin. J’ai pensé à cette analogie car j’ai trouvé ce roman (et quelques autres) dans ma kobo après une mise à jour.  Bref.

Bien sûr, il n y a pas vraiment de surprise dans le roman (quoique quand même mais je n’en dirais pas plus).

Bien sûr, c’est plein de clichés qui m’ont parfois fait lever les yeux au ciel : la fabuleuse Nathalie, superbe avec ses cheveux blonds, lisses et ses yeux bleus. Ah et aussi, incroyablement gentille et douce. Ou les fantasmes de Grâce voyant son voisin et ses muscles saillants travaillant sur son toit.

Bien sur, il y a cette obsession (toute américaine?) pour le mariage, la peur de finir « vieille fille » ou l’épaisseur du portefeuille.

Mais je n’ai pas pu m’empêcher de m’attacher au récit, aux déboires de Grace et à ses maladresses pour essayer de s’en sortir et aux différents personnages.
Celui qui a eu ma préférence était celui de la sœur aînée, Margareth, d’un tempérament qui ne s’en laisse pas conter mais attachante quand même et plus fragile qu’on pourrait le croire.

Grace et Callahan m’ont un peu fait penser à Susan et Mike (Desperate housewives)

Chaque personnage avait une personnalité bien déterminée et tout le récit n’était pas uniquement tourné autour de la romance et de l’amour. Bref une première rencontre harlequin plutôt positive.

 

 

Advertisements

2 commentaires »

  1. De temps en temps ça fait du bien de lire des romans de filles qui ne sont pas prise de tête!! 🙂


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d bloggers like this: