24 août 2013

Adams Douglas – Le Guide du voyageur Galactique

Posted in 5 hiboux, Challenge ABC 2013, Humour, Science-fiction at 12:57 by alivre0uvert

Couverture Le Guide du voyageur galactique / H2G2, tome 1

Comment garder tout son flegme quand on apprend dans la même journée : que sa maison va être abattue dans la minute pour laisser place à une déviation d’autoroute ; que la Terre va être détruite d’ici deux minutes, se trouvant, coïncidence malheureuse, sur le tracé d’une future voie express intergalactique ; que son meilleur ami, certes délicieusement décalé, est en fait un astrostoppeur natif de Bételgeuse, et s’apprête à vous entraîner aux confins de la galaxie ? Pas de panique ! Car Arthur Dent, un Anglais extraordinairement moyen, pourra compter sur le fabuleux Guide du voyageur galactique pour l’accompagner dans ses extraordinaires dérapages spatiaux moyennement contrôlés.

Je suis tombée sur l’adaptation tv, après que je l’eus inscrit dans le challenge abc. Son coté déjanté m’a d’autant plus donné envie de découvrir la version écrite.

Dès le prologue, on sent de l’humour sarcastique, de l’humour noir mais aussi de l’humour au 2ème voir 3ème degré ou même plus.

J’aime beaucoup la « folie » qui accompagne le récit.  On ne sait jamais sur quoi on va tomber, ça part vraiment dans tous les sens.

Je me suis demandé ce que l’auteur avait pu prendre pour écrire ce livre, il possède une imagination plus que débordante. Ce qui était loin d’être désagréable. Je me suis complètement évadée avec ce livre.

Après coup, même si l’adaptation m’avait plût, j’ai préféré le livre, bien plus drôle. Il me semble aussi que bien que très déjanté, le film m’avait paru un peu plus cohérent que le livre. Ce qui pour le coup, me parait comme un désavantage. Il s’était écoulé pas mal de temps entre le film et le livre, du coup je n’ai pas vraiment été handicapée par les images du film en lisant, j’ai réussi à recréer l’univers du livre de façon imaginée.

L’histoire en elle-même est très simple et tant mieux parce que l’absurde de la première à la dernière page ne ménage pas du tout notre cerveau, ce qui est une délicieuse torture mentale.

« Sa remarque aurait sans doute soulevé davantage l’attention à condition qu’eût été plus généralement admise l’idée que les êtres humains n’étaient en fait que la troisième forme de vie intelligente sur Terre et non pas (comme il était généralement admis par une majorité d’observateurs impartiaux) la seconde. »

Et là je n’ai qu’une envie : me jeter sur la suite… Sauf que mon challenge va en pâtir :p

coeur

  17/20

Advertisements