24 novembre 2013

Jack London – Croc Blanc

Posted in 5 hiboux, Challenge ABC 2013, Classique, Jeunesse at 20:19 by alivre0uvert

Fils d’une louve et d’un chien de traîneau, Croc-Blanc connaît bien la loi du Grand Nord : manger ou être mangé.
Sa rencontre avec les hommes, ces dieux faiseurs de feu sera décisive. Sous l’autorité de son premier maître, il devient chien de traîneau. Mais un autre maître, sanguinaire et brutal, l’engage dans de cruels combats et réveille sa sauvagerie. De l’instinct du loup ou de celui du chien, lequel l’emportera ?

Je devrais arrêter de « craindre » les classiques, ils me plaisent systématiquement! Je ne savais pas trop à quoi m’attendre et je m’en suis pris plein le coeur, que d’émotions!

J’ai eu les larmes aux yeux en lisant le pire de ce que l’homme est capable de faire, mais également en lisant le meilleur.

La narration est à la 3ème personne et le personnage principal est croc-blanc. Un loup « quarteron » chien. J’ai été complètement absorbée par l’univers du « wild », la richesse des descriptions , qui ne ralentissent jamais le récit tout en action et en noirceur. C’est étonnant d’ailleurs de se rappeler qu’il s’agit d’un roman jeunesse, car il est quand même assez violent.

J’ai l’impression que rien de ce que je pourrais dire ne peut être à la hauteur de ce récit. Alors si vous ne l’avez pas encore lu, je vous invite à le découvrir en espérant que vous serez autant charmés que moi.

coeur

 21/26

Advertisements

10 octobre 2012

Suzanne Collins – Hunger games

Posted in 4 hiboux, Jeunesse at 19:30 by alivre0uvert

Les Jeux de la Faim ; 24 candidats pour un seul survivant, le tout sous le feu des caméras ?
Dans chaque district de Panem, une société reconstruite sur les ruines des États-Unis, deux adolescents sont choisis pour participer au Jeu de la Faim. La règle est simple : tuer ou se faire tuer. Celui qui remporte l’épreuve, le dernier survivant, assure la prospérité à son district pendant un an.
Katniss et Peeta sont les « élus » du district numéro douze. Les voilà catapultés dans un décor violent, semé de pièges, où la nourriture est rationnée et, en plus, ils doivent remporter les votes de ceux qui les observent derrière leur télé…
Les alliances se font et se défont et Peeta déclare sa flamme pour Katniss à l antenne. Calcul? Tout est possible, et surtout tout est faussé au sein du Jeu de la Faim…

J’aurais mis… 3 jours pour finir le premier tome. Je comprends tout à fait le succès librairie de ce roman pourtant estampillé jeunesse.

Il nous transporte, nous emporte dans ce monde dystopique, dans ces jeux de la faim.

Il n’y a aucune lenteur, les actions se succèdent à un rythme parfait, on a à peine le temps de reprendre notre souffle, qu’on est de nouveau repartis.

On a envie de connaître la suite, encore et encore, c’est un vrai supplice de le laisser, bref un vrai coup de coeur pour ma part.

Par contre on se demande comment elle va nous tenir sur encore deux tomes, personnellement je trouve que le premier se suffit à lui-même mais je me ferais un avis définitif à la fin du 3ème.

On sent beaucoup plus le côté jeunesse du roman que dans le tome 1. Surtout de par les hésitations amoureuses de l’héroïne. Il est également beaucoup plus lent à démarrer même si quand il démarre, il en vaut la peine. L’arrivée de nouveaux personnages n’est pas pour me déplaire, surtout que j’ai du mal à m’attacher à Katniss.

Il est quasi impossible d’en dire plus sans en dire trop. Spoiler : J’ai été sidérée par le retour dans une nouvelle arène, l’idée de l’horloge est vraiment géniale.

Par contre le sauvetage de Katniss à la fin m’a semblé presque trop facile.

Bon c’est décidé, Katniss m’énerve. Elle a toujours adopté une attitude de rebelle mais minaude avant de prendre la tête de la rébellion.

Je retrouve le rythme qui m’avait laissée sans souffle dans le 1er tome et c’est non sans un petit « déjà » que j’ai dit au revoir à la trilogie au bout de 5 jours.

Pour conclure, j’ai trouvé que c’était une chouette saga, première lecture dystopique et première lecture estampillée jeunesse depuis que je suis adulte. Le genre a bien évolué et m’a paru quand même assez violent mais bon c’est peut-être le reflet de notre société. Je trouve que les autres personnages auraient mérité d’être plus approfondis d’autant plus que personnellement l’omniprésence de Katniss m’a un peu gênée car je n’ai pas réussi à m’y attacher. Trop égoïste, trop nunuche par moment, trop froide mais pas assez de profondeur pour qu’on ai de l’intérêt pour elle. La saga aurait pu effectivement s’arrêter au tome 1 mais les les suivants n’étaient pas de trop non plus, bien que les deux derniers auraient peut-être pu être condensés en un seul.

ImageImageImage