19 décembre 2013

Jean Teulé – Mangez-les si vous voulez

Posted in 1 hibou, Challenge ABC 2013, Historique at 18:32 by alivre0uvert

Couverture Mangez-le si vous voulez

Nul n’est à l’abri de l’abominable. 
Nous sommes tous capables du pire!
Le mardi 16 août 1870, Alain de Monéys, jeune Périgourdin intelligent et aimable, sort du domicile de ses parents pour se rendre à la foire de Hautefaye, le village voisin.
Il arrive à destination à quatorze heures. Deux heures plus tard, la foule devenue folle l’aura lynché, torturé, brûlé vif et même mangé.
Pourquoi une telle horreur est-possible? 
Comment une foule paisible peut-elle être saisie en quelques minutes par une frénésie aussi barbare?
Jean Teulé a reconstitué avec une précision redoutable chaque étape de cet atroce chemin de croix qui constitue l’une des anecdotes les plus honteuses de l’histoire du XIXe siècle en France. 

Je connaissais le propos du livre avant de le lire mais je ne pensais pas qu’il me déplairait autant. Il s’agit d’un fait divers ayant vraiment eu lieu.

J’ai trouvé la narration de Teulé, très froide et détachée, décortiquant chaque instant au scalpel. Je suppose qu’il a voulu une certaine mise à distance par rapport aux faits mais j’ai trouvé que ça amplifiait (enfin si c’est possible) l’horreur des faits.

Je n’ai pas trop compris non plus « l’intérêt du livre » parce que s’il voulait qu’on comprenne mieux comment un fait divers aussi immonde a pu se produire, en ce qui me concerne, il n’a pas atteint son but.  Enfin, ce livre peut au moins amener des questionnements sur l’effet de foule ou de la folie collective…

Âmes sensibles, s’abstenir!

 22/26

Advertisements

1 novembre 2013

Frederic Brown – Lune de miel en enfer

Posted in 1 hibou, Challenge Petit Bac 2013, Nouvelle, Science-fiction at 11:39 by alivre0uvert

Couverture Lune de miel en enfer

En 1962, l’humanité est au bord du gouffre.
La guerre froide tend sérieusement vers le chaud, et voilà que ne naissent plus que des filles. Ray Carmody va devoir accepter une mission sur la Lune d’un genre un peu particulier, mais si c’est pour sauver l’espèce humaine… Al Hanley, alcoolique invétéré, va, lui aussi, mais sans le faire exprès, sauver la Terre d’un bien funeste destin. Les extraterrestres de la planète Dar n’en reviennent toujours pas ! Le professeur Braden est enfermé, seul, depuis trente ans, à l’intérieur du dôme antiatomique qu’il a inventé.
Osera-t-il enfin en sortir ? L’humanité aura-t-elle survécu à l’apocalypse ? Il aimerait tant ne pas mourir seul. En une vingtaine de nouvelles, Fredric Brown parvient à faire rimer science-fiction et humour. Il prouve, une fois de plus, qu’il et un maître de la forme courte.

J’avais pris ce livre un peu par hasard, pour mon challenge « petit bac ». Ayant plutôt aimé le recueil de nouvelles de Condie Raïs, je partais relativement confiante. Mal m’en a pris car je n’ai apprécié qu’une seule et unique nouvelle : le dernier martien. J’ai trouvé la forme de la narration plutôt originale et même si je m’attendais à peu près à la chute, je l’ai trouvée plutôt bonne.

Certaines nouvelles étaient particulièrement courtes, d’autres m’ont parues sans intérêt, J’ai voulu aller jusqu’à la fin du livre car même si elles ne m’ont pas plus, ce n’était pas une torture non plus de les lire.

J’ai toujours du mal à mettre des mots sur un ressenti, qu’il soit très positif ou négatif. Du coup ce sera une très courte chronique.

Et vous connaissez-vous cet auteur?

10 janvier 2013

H.P. Lovecraft – Dans l’abîme du temps

Posted in 1 hibou, Challenge Fant'classique at 21:27 by alivre0uvert

L’humanité est aux prises avec des êtres surnaturels qui ont été les maîtres de la Terre bien avant l’apparition de l’homme et qui tentent de recouvrer leur suprématie.

Deuxième lecture pour le challenge et je me demande si  j’ai bien fait de choisir de le faire.

En effet, je voulais découvrir la littérature classique fantastique mais sans en avoir lu et je me rends compte que pour l’instant je n’accroche pas.

Je pensais pourtant qu’avec Lovercraft, ça irait mieux puisque c’est l’auteur du genre par excellence.

Mais je n’ai pas du tout accroché au récit. Est ce uniquement parce que le narrateur espère avoir halluciné son aventure plutôt que de l’avoir vécue ? En grande partie, sûrement car c’est indéniablement un aspect qui m’a dérangée.

Hormis cet aspect, je dois dire que je me suis quand même beaucoup ennuyée.

Heureusement il s’agissait d’un récit assez court car je crois que sinon je ne serais pas arrivée au bout.

   2/5